Projet Recyclage & Valorisation des Engins de pêche et d’aquaculture usagés

La pêche et la conchyliculture en Région Sud génèrent comme toute activité économique des déchets plastiques importants. Le polyamide, polyéthylène ou polypropylène sont des polymères (matière de base d’un plastique) utilisés dans la fabrication des filets de pêche, filets à moules, cordage, casiers…La plupart des ports de la Région Sud n’étant pas équipés pour la collecte et le recyclage ou valorisation du matériel de pêche usagé, ils ne sont ni traités ni valorisés alors que leur matière pourrait être recyclé ou valorisé. La création de filières de recyclage et de valorisation des déchets plastiques et de sous-produits marins est donc un enjeu important pour l’environnement et pour l’économie régionale.


Dans certains pays, notamment en Italie, en Espagne ou aux Etats-Unis tout un circuit d’économie circulaire a déjà été mis en place pour le recyclage du matériel de pêche. En France, les matières plastiques recyclées par la filière nationale sont uniquement celles faisant l’objet de la collecte dans les « bacs jaunes » (qui exclut les polyamides). En effet, les matières plastiques issues des activités de pêche et les macro-déchets présents en mer ne sont pas collectés ni recyclés par cette filière. La collecte et le recyclage de ces matières tente donc de s’organiser à travers des actions locales.

Ainsi, depuis 2014, l’APAM travaille à la recherche de solutions pour recycler/valoriser les filets de pêche usagés et/ou la matière de ces filets et développer toutes les étapes d’une filière de recyclage, afin d’éviter leur entassement sur les quais de ports, leur mise en décharge sans traitement de la matière et donner une meilleure image des pratiques liées à la pêche.

 

Le projet se déroule sur plusieurs phases dans lesquelles l’APAM travaille conjointement avec d’autres partenaires (Association d’insertions, Régies des ports, Transformateur, Collectivités locales…) :

  • Phase de collecte et de stockage : mise en place de la collecte des filets de pêche usagés et planification de leur stockage ;
  • Phase de transport : transport des filets de pêche usagés dans les filières de recyclage/valorisation identifiées ;
  • Phase de débouché : recyclage et/ou réutilisation de la matière.

La phase de collecte et de stockage du projet s’est mis en place autour de 8 ports pilotes de la Région Sud : Antibes, Cannes, Saint-Raphaël, La Seyne-sur-Mer, La Ciotat, Saint-Mandrier-sur-Mer, Port-Saint-Louis-du-Rhône, Saintes-Maries-de-la-Mer.

Dans le cadre de ce projet, la filière de recyclage avait été largement orientée sur la gestion des filets de pêche. Toutefois, depuis 2018 et dans le cadre du partenariat avec le Parc de Camargue et Port Saint Louis du Rhône ayant été sélectionné comme port pilote, une opération sur la gestion des pochons à moule est en train d’être mené. Les pochons à moules, contrairement aux filets de pêche, sont en polyéthylène. Une entreprise de Gardanne « MP Industrie » prend en charge la gestion des plastiques PE : il a donc été décidé de mener une opération pilote sur le recyclage de ces pochons en collaboration avec cette entreprise.

  • Durée : 48 mois
  • Tête de file : APAM.
  • Lieux : 8 Ports pilotes : Antibes, Cannes, Saint-Raphaël, La Seyne-sur-Mer, La Ciotat, Saint-Mandrier-sur-Mer, Port-Saint-Louis-du-Rhône, Saintes-Maries-de-la-Mer.
  • Partenaires : Région Sud, ADEME, Conseil Départemental 13, Conseil Départemental 06, Coopération Maritime, Métropole Toulon Provence Méditerranée (TPM), Communauté d’Agglomération Var Esterel Méditerranée (CAVEM), Communauté d’Agglomération Cannes Pays de Lérins (CAPL), Mairie de Saint-Raphaël, Prud’homies de pêche, Parc Naturel de Camargue, UPACA, C.O.R.A.I.L, SMiDDEV, Collectif Hors les Murs, ESDAC, Sea2See, MP Industries.