Projet Filidéchet – Etude sur le recyclage des engins de pêche et d’aquaculture

L’aquaculture, et plus spécifiquement la mytiliculture, produisent comme toute entreprise des déchets plastiques (matière plastique « polyéthylène » et « polypropylène » pour les pochons à moule usagés) liés à leur activité.

Aucune filière de traitement de ces engins d’aquaculture usagés n’existant à ce jour, il est important de trouver des débouchés pour le recyclage et/ou la réduction des déchets, afin d’anticiper les charges à venir pour les professionnels.

 

 

En 2019, l’APAM a lancé le Projet Filidéchet – Étude sur le recyclage des engins de pêche et mytiliculture, en partenariat avec la Région Sud et l’ADEME.

Ce projet a pour but de tester, en zone portuaire, dans la Coopérative Aquacole de Port Saint Louis du Rhône (COOPAPORT) et dans la Ferme Aquacole de Tamaris de La Seyne-sur-Mer, des solutions concrètes pour le recyclage des déchets plastiques issus de l’activité mytilicole.

 

 

Les objectifs du projet sont multiples :

  • Valoriser le rôle et l’engagement des mytiliculteurs dans la préservation du milieu et dans des techniques de production durable ;
  • Diminuer le gisement de déchet et mettre en place une filière de traitement ;
  • Anticiper les obligations réglementaires de traitement des déchets issus d’activités professionnelles et le coût imputé aux professionnels de la mytiliculture.

n

n

Dans le cadre de cette étude, il est prévu d’effectuer une phase test sur la définition du déchet (broyé sur site, lavé, conditionné, etc.), la formation des professionnels sur la préparation des déchets ainsi qu’une étude de marché pour la définition du produit fini. De plus, l’APAM s’est associée à l’entreprise MP Industries afin de tester le recyclage des pochons à moules usagés. Parallèlement, l’APAM a créé des sacs de ramassage de macrodéchets, à partir des engins usagés.